Soins dermatologiques pour la peau sensible.
made in Switzerland.
Inspiration

PROTÉGER SA PEAU, L’ENVIRONNEMENT ET LES OCÉANS

Pour préserver à la fois la nature et ses merveilles et votre beauté, la solution est de se tourner vers des produits respectueux de l‘environnement

Se protéger du soleil, oui, mais sans nuire à l’environnement

En cette période de l’année, partout dans le monde, que ce soit sous l’eau ou en forêt, nous avons la chance de pouvoir observer la beauté unique de la nature. Partout dans le monde se cachent de petits et grands phénomènes naturels qui n’attendent qu’à être découverts. Pour ce faire, il faut savoir être attentif aux petits cadeaux de la nature, comme le passage de l’ombre à la lumière du soleil ou la musique des vagues. Bon nombre de ces petits secrets sommeillent encore dans les profondeurs des océans, et sont malheureusement souvent recouverts de déchets plastiques. Les filtres UV utilisés dans les crèmes solaires sont eux aussi nocifs pour les poissons et coraux.


Les effets néfastes de l’oxybenzone et de l’octinoxate 

Différentes substances utilisées pour protéger la peau se dissolvent dans l’eau et déposent sur les coraux un voile invisible qui entraîne leur blanchissement. Les coraux ne perdent alors pas uniquement leurs couleurs flamboyantes, mais également leurs sources d’oxygène. En effet, les algues microscopiques qui vivent sur les coraux sont tuées. Les coraux abritent un quart de l’écosystème marin. Or, le blanchissement des coraux menace à la fois les coraux et les poissons. Bon nombre des crèmes solaires vendues dans le commerce contiennent de l’oxybenzone et de l’octinoxate, qui sont de véritables poisons pour les récifs coralliens. Utilisées comme filtres UV, ces substances endommagent l’ADN et l’habitat de nombreuses espèces marines. L‘oxybenzone, un filtre UV, est à l’origine du blanchissement des coraux, et est donc directement responsable de la destruction de l‘habitat de nombreuses espèces marines. Il suffit d’une infime quantité de ce filtre UV pour entraîner un blanchissement complet en quelques jours. L’octinoxate est lui aussi nocif pour les récifs coralliens, et donc pour la vie sous-marine. 10 après cette découverte, de premiers États insulaires ont réagi et décrété l’interdiction des crèmes solaires contenant ces substances nocives. Cette nouvelle loi est entrée en vigueur en janvier 2020 sur l‘île de Palau, et le sera à Hawaï en janvier 2021.

Nos produits de protection solaire sont disponibles sans oxybenzone ni octinoxate et sont donc parfaitement conformes à la loi de protection des récifs coralliens de Hawaï ou Palau. En outre, nous avons modifié la formule de nos produits de protection solaire de manière à ce qu’ils ne contiennent aucun microplastique solide. Pour protéger à la fois notre peau, l’environnement et les océans, nous proposons également des produits de protection solaire écologiques. Par ailleurs, tous les produits de notre gamme solaire ont été cliniquement testés, sont disponibles avec ou sans parfum, et offrent une protection parfaite pour tous les types de peau et tous les besoins. Nos produits se caractérisent par une tolérance optimale et contiennent des substances apaisantes et hydratantes qui préservent à la fois la peau et les coraux.

La plupart de nos produits de protection solaire Louis Widmer sont marqués du sigle bleu, qui confirme qu’ils ne contiennent ni oxybenzone, ni octinoxate, ni microplastiques solides.