Soins dermatologiques pour la peau sensible.
made in Switzerland.

Domaine thérapeutique
des «kératoses actiniques»

La kératose actinique (du grec aktis = rayonnement [solaire] et kera = corne) est une affection cutanée provoquée par le rayonnement UV. Très répandue, elle est considérée comme une lésion précoce d’une certaine forme de cancer cutané non mélanomateux appelé carcinome spinocellulaire ou épidermoïde. Comme ce cancer peut avoir des conséquences fatales, il convient de toujours traiter la kératose actinique.


Cause

Le rayonnements UVA et UVB (soleil, solarium) provoquent des modifications dans le patrimoine génétique des cellules des couches supérieures de la peau. Il en résulte une prolifération non contrôlée des cellules qui aboutit à la kératose actinique.
Les kératoses actiniques se présentent sous la forme d’altérations cutanées squameuses, de couleur rougeâtre ou jaune-brun et d’un diamètre allant d’un millimètre à deux centimètres. Typiquement, les zones de peau concernées sont rugueuses (effet «papier de verre»). Les kératoses actiniques apparaissent le plus souvent sur les parties très exposées au soleil comme le visage et le cuir chevelu (notamment les zones de calvitie chez les hommes), mais aussi les oreilles, le décolleté et le dos des mains.

La kératose actinique est plus fréquente chez l’homme que chez la femme, car les hommes exercent plus souvent des professions de plein air (travailleurs du bâtiment ou des ponts et chaussées, jardiniers, agriculteurs) et sont donc plus exposés au soleil. Mais les personnes à la peau claire font aussi partie des groupes à risque, car leur protection naturelle contre le soleil est peu développée. Les personnes dont le système immunitaire est durablement perturbé (prise de médicaments à cause d’une greffe d’organe par exemple) sont elles aussi exposées à un risque accru. Enfin, certains virus du groupe des papillomavirus humains (HPV) peuvent favoriser l’apparition d’une kératose actinique.

Alors que la kératose actinique concernait par le passé surtout les personnes de 50 ans et plus, on la rencontre aujourd’hui fréquemment chez des personnes plus jeunes, notamment en raison de l'évolution des loisirs et de la fréquentation des solariums.

Possibilités de traitement

En général, le traitement de la kératose actinique ne laisse pas de cicatrices et peut normalement être effectué en ambulatoire. La méthode de traitement choisie dépend de la taille, de la profondeur et de la localisation de la lésion, ainsi que de l’âge et de l’état de santé du patient. Si les zones cutanées sont isolées et de petite taille, elles peuvent par exemple être enlevées chirurgicalement ou être congelées avec de l’azote liquide (cryothérapie). Par la congélation, les cellules cutanées supérieures sont détruites de manière ciblée; elles se renouvellent par la suite. Des modifications isolées sont parfois aussi traitées par tamponnement d'une solution à effet caustique.

Si la surface de la kératose est plus importante, une crème ou un gel spécifique peuvent être utilisés. Ces produits doivent être utilisés régulièrement pendant plusieurs mois. Dans le cadre de la thérapie photodynamique, la zone de peau concernée est dans un premier temps elle aussi traitée par une crème. La crème en question rend les cellules altérées particulièrement sensibles à la lumière. Ensuite, l’exposition à une lumière spécifique (lumière rouge intense) conduit à la mort de ces cellules qui sont alors remplacées par de nouvelles cellules saines. Cette méthode préserve dans une large mesure la peau saine environnante.

Pour terminer le tour d’horizon des méthodes de traitement de la kératose actinique, citons encore le laser, les peelings chimiques et les instruments qui poncent la peau des zones touchées.


Nos produits

AMELUZ®
Ceci est un médicament disponible sur prescription médicale, veuillez vous adresser à votre médecin.

Ameluz®