Soins dermatologiques pour la peau sensible.
made in Switzerland.
Conseiller

LES BOUTONS DE FIÈVRE

Tout ce qu’il faut savoir sur les ennuyeux boutons de fièvre.

L’HERPÈS LABIAL EST LE PLUS SOUVENT ANODIN, MAIS IL PEUT ÊTRE TRÈS DÉSAGRÉABLE POUR LES PERSONNES QUI EN SOUFFRENT.

Nombreuses sont les personnes qui souffrent de boutons d’herpès. Ces vésicules brûlent, démangent, font mal, sans parler des désagréments esthétiques qu’elles entraînent. On leur donne souvent le nom de « boutons de fièvre » car les poussées d’herpès sont plus fréquentes lorsque le système immunitaire est affaibli, par exemple au cours d’une infection grippale.

L’herpès labial (« bouton de fièvre ») est une maladie infectieuse provoquée par le virus de l’herpès simplex. Ce virus est très contagieux. Quatre personnes sur cinq en sont porteuses, souvent sans rien remarquer. Il se transmet au sein des familles, généralement pendant l’enfance, et reste dans le corps toute la vie, « en sommeil » dans les cellules nerveuses jusqu’à ce que certaines circonstances le réveillent.

Réactivation du virus
Si le système immunitaire est temporairement affaibli ou si les nerfs des lèvres sont irrités, quelques particules virales peuvent sortir de leur cachette et provoquer une éruption d’herpès labial. Les causes les plus fréquentes de ces réactivations sont :

  • l’affaiblissement du système immunitaire
  • les maladies infectieuses telles que le rhume ou la grippe
  • le stress physique et mental
  • les médicaments qui dépriment ou affaiblissent le système immunitaire
  • l’exposition à un fort ensoleillement
  • les plaies cutanées, par exemple lors de soins dentaires
  • les changements hormonaux, par exemple au moment des règles ou pendant la grossesse.

Il n’est pas rare que des sensations de fourmillement, de démangeaison, de tension, de brûlure précèdent le début de l’éruption. Le virus se multiplie rapidement et provoque l’apparition de vésicules douloureuses, remplies de liquide, à la transition entre la lèvre et la peau du visage. L’éruption peut aussi affecter les joues, les narines, le lobe des oreilles, les yeux ou la région génitale.

Quand les vésicules éclatent, elles laissent de petites plaies qui se couvrent d’une croûte. Après quelque temps, cette croûte tombe et la peau saine réapparaît. Le virus retourne se cacher jusqu’à l’éruption suivante.

Prévention
On ne guérit pas l’herpès : après le premier contact avec le virus, on le garde toute sa vie. Voici cependant quelques mesures qui permettent de réduire la fréquence des poussées :

  • La meilleure protection contre la réactivation du virus est un système immunitaire en forme. Renforcez-le grâce à une alimentation saine et à suffisamment de sommeil et d’activité physique.
  • Évitez le stress.
  • Les lèvres gercées et crevassées et les UV intenses provoquent une irritation des nerfs dans lesquels le virus est en sommeil. Par conséquent, il faut utiliser un bon soin pour les lèvres avec protection anti-UV, par exemple le Soin lèvres stick UV de Louis Widmer.

Si le virus est réactivé malgré ces précautions, il existe des gels antiviraux qui peuvent vous soulager. Ils doivent être appliqués le plus tôt possible, dès les premiers signes annonçant l’éruption. Ainsi, ils peuvent parfois même empêcher complètement la formation des boutons de fièvre.

Traitement
Le ®Lipactin Gel de Louis Widmer est invisible et agit vite et efficacement pour soulager la douleur, les démangeaisons et les sensations de brûlure et de tension lors des poussées d’herpès labial. Il empêche la multiplication du virus et accélère la cicatrisation. Appliquez le gel à intervalles réguliers, entre trois et six fois par jour. Lavez-vous ensuite soigneusement les mains afin d’éviter de propager le virus.

Les vésicules cicatrisent en général en six à dix jours, mais la cicatrisation peut être plus longue si elles sont surinfectées par des bactéries. Consultez un médecin si les symptômes n’ont pas disparu au bout de deux semaines au plus tard, si l’éruption se produit autour des yeux, si l’herpès affecte un enfant ou pendant la grossesse.

Pour empêcher la transmission
Voici les précautions à observer pendant une poussée d’herpès labial pour éviter la transmission du virus à d’autres parties du corps et à d’autres personnes :

  • Ne touchez pas les zones affectées. Le liquide des vésicules contient beaucoup de virus qui peuvent être transmis par les mains. Lavez-vous toujours soigneusement les mains après avoir touché la zone infectée.
  • Ne grattez pas les vésicules ni les croûtes.
  • Ne portez pas de lentilles de contact pendant une poussée d’herpès, afin d’éviter la transmission du virus aux yeux.
  • N’utilisez pas le verre, la bouteille d’eau, la serviette, la brosse à dents, le baume pour les lèvres, etc. d’autres personnes.
  • N’embrassez personne pendant la poussée.